Sargasses : Est-ce vraiment aux Guadeloupéens les plus fragiles de mettre la main à la poche ?