Boycott de la CAPA avancement d’échelon des PEPS

 

La CAPA avancement d’échelon des PEPS devait se tenir aujourd’hui, vendredi 26 janvier 2018.

Les commissaires paritaires du SNEP-FSU ont décidé ne pas siéger. 

En effet, lors de la campagne d’avancement la quotité de promus par échelon est strictement égale à 30% des promouvables à cet échelon. Par exemple, si 9 collègues sont promouvables à l’échelon 7 alors la quotité de promus pour cet échelon est de 3 et par conséquent 3 collègues seront promus.
Par contre, si il y a 10 collègues promouvables alors la quotité de promus est de 3,3. Dans ce cas, 3 collègues seront promus et apparait un « reste » de 0,3.

Dans les campagnes précédentes, les « restes » apparus pour chaque promotion d’échelons et s’ils totalisaient au moins 1, pouvaient être mutualisés pour promouvoir 1 collègue supplémentaire.

Nos commissaires paritaires ont fait cette demande au GT du 19 décembre 2017, et un refus catégorique leur a été adressé. Le motif avancé par l’administration était que le ministère leur avait donné cette consigne.
Or, nos échanges avec les commissaires paritaires du SNEP-FSU de toutes les académies nous ont très récemment démontrés que ce n’était absolument pas le cas. En effet, les académies de Bordeaux, Toulouse, Versailles, 29ème base et bientôt Paris (accord en GT) ont utilisé « les restes » pour promouvoir des collègues supplémentaires. Ce sera bientôt l’ensemble des académies … sauf la Guadeloupe.

Il était donc inconcevable que les commissaires paritaires du SNEP-FSU siègent sans que des garanties leur soient données sur l’usage de ces « restes » et la promotion d’un collègue supplémentaire. D’autant plus, que nous continuons à avoir des difficultés dans la communication des données sous format numérique nous permettant de contrôler toutes les promotions. Nos commissaires paritaires ne peuvent à l’heure actuelle pas controler si des erreurs existent dans les promotions à l’ancienneté devenues aujourd’hui la norme pour 9 échelons sur 11 de la classe normale. Pourtant, nous en dispositions les années précédentes et des corrections y étaient apportées.

Pour conclure, cette action ne portera aucun préjudice sur les promotions des collègues car bien que la CAPA soient reportée les promotions auront lieu à la date prévue initialement pour chaque collègue. Si nécessaire et comme presque toujours un rattrappage aura lieu car la mise à jour de l’indice sur la fiche de paye n’intervient que plusieurs mois après les CAPA. Mais ça c’est encore une autre histoire …

Avancement d’échelons 2018

Comme chaque année au mois de janvier, l’administration met en oeuvre selon les circulaires nationales et académiques l’opération d’avancement d’échelon dans chaque grade :

  • PEPS classe normal,
  • PEPS hors classe,
  • Agrégés classe normale,
  • Agrégés hors classe.

A ce titre la nouvelle carrière mise en oeuvre cette année à la suite du « Protocole d’accord : Parcours, Carrière, Rémunération » (PPCR) apporte quelques modifications.

D’abord, chaque collègue a été reclassé dans la nouvelle carrière au 1er septembre 2017. Aucun n’a perdu en salaire car tous ont été reclassés dans la nouvelle grille à l’échelon avec l’indice de rémunération le plus proche de leur ancien échelon et au moins d’une valeur égale. C’est ce nouvel échelon qui est utilisé pour l’opération de janvier 2018 avec si nécessaire un report d’ancienneté d’échelon acquis dans l’ancienne carrière.

Ensuite, comme c’était le cas pour tous les échelons de la hors classe (agrégés et PEPS), à partir de cette année l’avancement d’échelon se fera pour tous les collègues des classes normales agrégés et PEPS à l’ancienneté (ex allure du choix) pour tous les échelons sauf pour le passage au 7ème et au 9ème. Lors de ces deux passages, 30% des promouvables à ces passages d’échelon seront promus une année plus vite que les autres.

Enfin, pour cette année encore, le recteur s’appuiera sur les notes administratives et pédagogiques acquises au 1er septembre 2017 pour classer les collègues promouvables aux échelons 7 et 9. 
Par contre, à partir de l’année prochaine, il s’appuiera sur les évaluations par grille de compétence remplies par le chef d’établissement et l’IPR lors des Rendez vous de carrières qui ont débutés cette année. 

Lors de cette opération, le rôle des commissaires paritaires du SNEP-FSU est de veiller au déroulement transparent et équitable. En cas d’erreur, il peuvent demander à rectifier les informations et que par conséquent soit modifier le classement des collègues. 

Le Groupe de travail académique a eu lieu le 19 décembre 2017. La CAPA se déroulera le 26 janvier 2018.

La CAPA du 26 janvier ne s’est pas déroulée et a été reportée ! Pour plus d’informations cliquez => ici 

Le SNEP-FSU, c’est 14 commissaires paritaires académiques. 
Chaque collègue peut contacter le SNEP-FSU dès qu’il en a besoin pour qu’il relaie vers les commissaires paritaires les informations nécessaires aux corrections.
L’ensemble des collègues promouvables recevra une information à la suite de la CAPA.