Communiqué de presse 1ère Audience FSU – Recteur Fourar

 

Après la nomination en Conseil des Ministres du Recteur Mostafa Fourar, mercredi dernier 14 février 2018, le nouveau Recteur a souhaité rencontrer la FSU Guadeloupe.

Il s’agissait, en reprenant ses propres mots, de “faire connaissance avec la FSU Guadeloupe”, fédération majoritaire sur le plan national et académique dans la fonction publique et qui plus est dans l’Education.

Après tous les échanges d’amabilité de circonstance (présentation, déclinaison des CV, des différentes responsabilités de chacun, …), le Recteur Fourar a tenu à souligner que pour la première fois le gouvernement avait voulu nommer en Guadeloupe un Recteur expérimenté. En fait, plutôt non novice car, en effet, il a exercé un peu plus de 3 ans la fonction de recteur de 2009 à 2013 à la Réunion mais si l’on compare avec la quinzaine d’années d’enseignement au bout desquels nous avons coutume de dire qu’un enseignant peut être considéré comme expert, nous en sommes encore loin …

Par contre, pour ce qui concerne la direction des Grandes Ecoles, là, nous pouvons dire que peut être avec 2 années à diriger le Centre d’enseignement et de recherche de l’École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers de Châlons-en-Champagne puis 5 années passées à diriger l’Ecole Normale Supérieur d’Electricité et de Mécanique, il se rapproche d’avantage de l’expertise pour conduire vers l’excellence des étudiants triés à l’aide de différents dispositifs de sélection (cordée de la réussite, …) et de classes prépa auxquels il ne nous a pas caché son attachement….

De là à penser que nous sommes face à un énième Recteur dont la mission est de faire réussir la Guadeloupe plutôt que chaque Guadeloupéen en entretenant des statistiques reluisantes de réussite des meilleurs et “en même temps” en continuant de cacher la misère sous le tapis, il n’y a qu’un pas.

Un pas qu’il ne nous ait pas difficile à franchir quand face aux propositions concrètes de la FSU (utilisation au primaire de tous les moyens disponibles par l’ouverture la + large possible de la liste complémentaire, travail à l’amélioration des conditions de travail notamment à SXM des élèves et des enseignants, généralisation de l’Education Prioritaire, maintien sur l’archipel des néotitulaires, …), il s’est empressé de nous rappeler dans quelles conditions difficiles, en tant que “1er de cordée”, il avait pu être éduqué et par conséquent la non croyance dont il faisait preuve à l’égard d’une politique des moyens et des conditions de travail … Discours maintes fois entendus dans la bouche également de feu une certaine élite académique Guadeloupéenne … et pourtant aux antipodes des théories motivationnelles et du rôle de l’environnement physique et humain sur l’engagement des élèves. Théories rappelons le pourtant appliquées dans toutes les plus grandes start up de la silicon valley, dans les bureaux des collectivités et du rectorat de notre académie mais visiblement pas pour la partie de notre start up “‘Nation” consacrée aux élèves Guadeloupéens  …

Pour finir, la FSU a décliné la proposition du Recteur de sceller cette audience par une photo de groupe qui aurait pour but d’afficher sur les réseaux sociaux un dialogue social qui n’aurait encore rien construit de suffisamment structurant pour réduire les difficultés socio économiques gigantesques de notre Guadeloupe …

Le recteur nous a, par contre, assuré qu’il reprendrait les propositions faites par la FSU dans son texte d’orientation … Les dés ne sont peut être pas complètement déjà jetés …

 

Contacts :
Eddy Segur – Secrétaire départemental – fsu971@fsu.fr
Guillaume Marsault – Secrétaire départemental adjoint – guillaume.marsault@guadeloupe.snes.edu

Plan de Rattrapage des équipements sportifs Outre mer :
A ce rythme, il nous faudra 80 ans pour rattraper notre retard ! La faute aux JO de paris ?

 

Plan de Rattrapage des équipements sportifs :
Les Guadeloupéens ne croient plus au Père Noël mais souhaiteraient croire en la parole de l’Etat !