Un point sur les remplacements en EPS : RENTREE 2018

 

đŸ˜„ A cette rentrĂ©e 2018, le Rectorat nous adresse une liste de 32 TZR dans notre AcadĂ©mie, dont 6 enseignants qui ne seront pas mobilisables pour assurer des remplacements de courtes ou de longues durĂ©es. Au 15 septembre, plus aucuns TZR de « libres » et dĂ©marre alors le recrutement de nos collĂšgues vacataires pour assurer la continuitĂ© du service public, puisque l’on compte encore Ă  ce jour plus de 56 classes sans professeurs d’EPS.

😡  A cette rentrĂ©e 2018, des arrĂȘtĂ©s non conformes aux besoins ou au statut, des forfaits AS inexistants et des enseignants essayant de composer des emplois du temps entre 2 Ă©tablissements.

C’est donc toujours encore l’itinĂ©raire d’un combat pour les droits et les rĂšgles les plus essentielles qui peuvent permettre aux Ă©lĂšves, aux enseignants 
 et sans doute aux chefs d’établissements, de dĂ©marrer une rentrĂ©e sereinement.

😀 Onze de nos collĂšgues TZR ont pu se stabiliser sur un poste lors des derniĂšres mutations ! C’ est Ă  ce jour le point le plus positif qu’ il m’ est permis de vous annoncer puisqu’ avec le refus de tenir une AJUAFA (rĂ©union de travail et de concertations en vue de prĂ©parer la rentrĂ©e) en juillet ou /et fin aoĂ»t , il est Ă©vident que les problĂšmes ne peuvent ĂȘtre mis Ă  jour et rĂ©solus.

La mission du TZR exige une forte motivation et son sentiment de compétence est encore mis à mal en 2018 !!

Non l’amĂ©lioration de la situation pour tous n’ est pas au RDV et notre lutte avec le SNEP-FSU reste toujours motivĂ©e par le respect des droits et des devoirs de chacun.

Merci encore une fois Ă  celles et ceux qui acceptent de partager des informations sur leurs affectations ou sur les besoins en EPS dans leur Ă©tablissement. Celles ci nous permettent rĂ©ellement d’assurer une vraie transparence sur l’état des remplacements et de peser face aux rĂ©ponses ou Ă  la mauvaise fois des services du Rectorat.

L’implication de chacun est une vraie condition pour l’amĂ©lioration de la situation de tous.

Toutes les raisons perdurent aujourd’hui encore pour ne pas se laisser dĂ©sappointer par un systĂšme, pour faire respecter ses droits et en conquĂ©rir de nouveaux !

Bonne année scolaire à vous tous.