« La rentrée se passe dans des conditions très difficiles (…) certaines installations sont en cours de finition (…) cela va améliorer les choses » Recteur Mostafa Fourar

 

Il faut saluer les mots choisis sur les ondes par le recteur Mostafa Fourar nettement plus en phase avec la situation réelle de nos collègues et des élèves de SXM. Ces mots évitent surtout la démagogie : « La rentrée se passe dans des conditions très difficiles (…) certaines installations sont en cours de finition (…) cela va améliorer les choses ».
Pour aller plus loin et ne rien cacher, il y a à l’heure actuelle au collège de la cité scolaire (ici en image) :

  • 18 salles pour 26 divisions. (Il manque donc 8 salles)
  • Pas de CDI
  • En EPS, 1 vestiaire fille pour 5 demi classes et 1 vestiaire garçon pour 5 demi classes.
  • La cantine ne peut recevoir tous les élèves et refuse les élèves n’ayant qu’une demi journée de cours. Ils sont par conséquent jetés vers la restauration rapide et sa malbouffe…
  • Un vacarme assourdissant dû aux travaux non réalisés comme prévu pendant les vacances.

Aux collèges Monts des accords, Quartier d’Orléans, et au LP des Iles du Nord, très peu de travaux de réhabilitation ont eu lieu voire pas du tout … parfois même la sécurisation n’est pas faite …

Pour nos collègues, les choix concernant les priorités de reconstruction sont contestables : préfecture flambant neuve alors que nous y avions été reçu et nous n’avions pas perçu d’urgence pour son fonctionnement, création de 4 terrains de tennis alors que les plateaux sportifs ne sont pas tous réhabilités, les espaces de pratique physique quasi tous non couverts (pluie, rayonnement, chaleur, diversité de pratique, ….), … .

Alors l’adaptation quand les conditions de sécurité le permettent surement mais les enseignants et surtout en EPS demandent un échéancier clair des travaux …. pour sortir au plus vite de ces conditions extrêmement dégradées pour un territoire de la République.

La motivation des équipes à moyen terme est en jeu !