Boycott FPMA EPS

 

Les commissaires paritaires du SNEP-FSU ont siégé mercredi 6 juin au GT Chaines. Ils ont proposé 10 améliorations sur les 32 mutations effectives de collègues soit 31% de mutations améliorées. L’administration a tout accepté.


Ils ont également proposé une chaine supplémentaire s’appuyant sur le transfert dans le même établissement d’un poste berceau placé sur un poste possiblement vacant vers un BMP de 27 h.

 

Cela génère l’amélioration importante de 3 collègues qui obtiendraient :
  • pour 1, un poste en Guadeloupe continentale au lieu d’une dépendance
  • pour 1, une dépendance plus proche et moins sinistrée en terme de logements et d’équipements sportifs que celle qu’il obtenait
  • pour 1, une mutation après de nombreuses années en Éducation prioritaire
De plus, cela génère un poste vacant dans une zone de l’académie où il ne manquera surement pas l’année prochaine d’avoir des cartes scolaires. Des collègues pourraient ainsi être repositionnés sur ce poste proche du leur et non à l’autre bout de l’académie.
Aucun problème ne se pose pour la vacance du poste puisqu’un non titulaire est actuellement déjà sur ce poste et sera disponible l’année prochaine.

 

Ayant :
  • bien conscience qu’aucune prise de décision ne se fera au niveau de la DPES,
  • reçu la consigne du Secrétaire Général dans un courrier précédent que ce dossier serait suivi par le DRRH,

Le SNEP-FSU a écrit dés le lendemain (jeudi 7 juin matin) au DRRH qui est le conseiller du recteur en ce qui concerne la gestion des personnels et les mesures de ressources humaines. Le Secrétaire Général et le Recteur ont reçu également ce courrier en copie ainsi que les chefs de service de la DPES, de la DOS, l’inspection EPS et la DAASEN.

Nous n’avons reçu à cette heure aucune réponse. Nos élus ne siégeront donc pas aujourd’hui (lundi 11 juin) en FPMA pour protester contre cette non réponse qui portera préjudice à 3 de nos collègues.
 

Le SNEP-FSU Guadeloupe a écris à nouveau au recteur pour lui demander de profiter du délai de reconduction de la FPMA de 8 jours pour nous apporter une réponse argumentée non sur le plan technique mais sur celui des ressources humaines. Nous lui avons pour ce faire apporté un contre argumentaire sur le plan technique qui pourrait lui permettre d’envisager sans souci les aspects humains.

 

Nous vous tiendrons informés et nous demandons aux collègues en instance de mutations de bien vouloir patienter encore un peu.