Quand Irma s’abat sur Saint Martin,
les installations de l’EPS sont aux premières loges mais les collègues aussi !

 

Le 6 septembre, le cyclone Irma s’est abattu sur les îles du Nord constituées de l’île de Saint Martin et de celle de Saint Barthélémy.
Environ 3000 élèves y sont encadrés par 36 professeurs d’EPS dans 6 collèges et lycées :

    • Saint Martin :
      • Collège Quartier d’Orléans,
      • Collège Soualiga,
      • Collège Mont des Accords,
      • 1 cité scolaire (Weinum = collège + Lycée),
      • 1 LPO (Île du Nord) sur Saint Martin
    • Saint Barthélémy
      • Collège Mireille Choisy

Le SNEP-FSU Guadeloupe s’est rendu le 10 novembre à Saint Martin pour aller à la rencontre des collègues sinistrés et dépossédés bien souvent de leur habitation. Ce sont des collègues épuisés mais aussi très marqués par le passage du cyclone et ses suites ( perte d’habitation, pénuries, violences, …) que le SNEP-FSU Guadeloupe a pu rencontré.  Les échanges ont été courts mais intenses. Les représentants du SNEP ne pouvant être hébergés sur place devait faire l’aller – retour dans la journée.

En plus des interrogations à caractère personnel, des questions professionnelles autour des situations administratives, de sécurité, d’aide à la reconstruction, … ont été abordées en vue d’une réelle prise en compte de la situation par l’administration. Des démarches collectives ont été envisagées telles qu’ :

      • une enquête en ligne anonyme pour recueillir le ressenti de chacun,
      • des courriers d’équipe au CHSCT,
      • des courriers de demande de passage des commissions de sécurité sur tous les espaces de pratiques,
      • des propositions de remise en état.

Tous ces courriers ont été transmis par voie hiérarchique et relayé par le SNEP-Guadeloupe et le SNEP National vers le rectorat et le ministère.

Suite à son retour, le SNEP-FSU Guadeloupe a été reçu par le Recteur qui lui affirmé suivre le dossier des installations EPS tout particulièrement.
Le SNEP-FSU National est intervenu en CHSCT pour relayer le constat alarmant à la fois des situations personnelles des collègues mais aussi des salles de classes des enseignants d’EPS : les installations sportives. Le ministère de l’EN leur a répondu être informé de toutes ces difficultés et d’y travailler avec la COM.

Le SNEP-FSU continuera par conséquent son travail de lobbying en partenariat avec les collègues sur place dans toutes les instances dans lesquelles il siège.

Il tiendra le plus rapidement possible sa promesse et retournera sur Saint Martin pour relancer le dossier autant de fois qu’il faudra. Notre objectif est le retour le plus rapidement possible à la normale des enseignements d’EPS.