Compte rendu CAPA Hors classe agrégés du 27 avril 2017

Le recteur devait proposer une liste de 32 collègues promouvables à la Hcl parmi les professeurs ayant atteint le 7ème échelon (159 collègues, dont 19 « 11ème échelon », et 42 « 10ème échelon »). Parmi ces 32 propositions, 16 devaient recevoir un avis « exceptionnel » motivé la plupart du temps par l’attribution d’un avis « très favorable »  à la fois par le chef d’établissement et l’IPR. Le barème est donc divisé en 3 parties équivalentes : 100 points pour le cumul des notes péda + adm , 100 points pour les avis, 100 points pour l’avancée dans la carrière, le maximum étant donné à partir du 11ème échelon + 4 ans. À cela peuvent s’ajouter des points pour exercice en éducation prioritaire.

Ces 32 propositions seront examinées en CAPN au ministère en juin prochain. Le SNES et le SNEP (majoritaires en CAPN dont 2 élus SNEP) avertiront les collègues du résultat de la CAPN.

Les positions du SNES-SNEP FSU Guadeloupe (4 élus majoritaires, 1 SNEP et 3 SNES) :

Privilégier les collègues proches d’un départ à la retraite, afin que tous puissent accéder à la hors classe et gravir les trois échelons terminaux. La priorité pour nous : les collègues nés en 58 et avant quel que soit leur échelon et quel que soit leur mode d’accès dans le corps des agrégés.

Ensuite privilégier les collègues les plus avancés dans leur carrière (échelon et ancienneté dans l’échelon).

Nous n’attachons que peu d’importance aux avis portés par les cadres en raison d’iniquités flagrantes d’une discipline à l’autre, d’un ETB à l’autre. Avis parfois posés sans que les collègues n’aient été inspectés ou vus depuis longtemps et en raison d’un quota qui empêche les cadres de poser plus de 20% d’avis TRF, ce qui laisserait supposer que seuls 20% des collègues pourraient avoir un investissement digne de cet avis !

Les positions des autres syndicats :

Le SNALC (1 élu) semble être sur la même position. Le SPEG (3 élus) et le SNCL (2 élus) accordent une certaine importance à ces avis, sans jamais remettre en question les évaluations des cadres.  Ces syndicats ont tendance à suivre plus facilement l’administration.

Déroulement de la CAPA :

La FSU a su défendre l’idée de privilégier les personnes pour lesquelles il était urgent de proposer la Hcl compte tenu de leur ancienneté, et ce quels que soient les avis posés par les cadres. Le recteur a accepté d’intercéder pour faire modifier certains avis et leur permettre de passer lors de la CAPN.

Nous avons également permis à deux collègues ayant accédé au corps des agrégés par liste d’aptitude récemment de faire partie des proposés, avec avis « exceptionnel » compte tenu de leur ancienneté.

Nous avons également réussi à démontrer avec des chiffres et des études de cas précis que les avis peuvent être soumis à discussion compte tenu des quotas iniques par définition et parfois des incohérences flagrantes entre les avis des CE et ceux des IPR. C’est toujours un sujet brûlant qui voit les chefs d’établissements présents défendre leur prérogative d’évaluateur. Nous ne l’avons pas remise en cause, nous avons simplement pointé les incohérences, les erreurs d’appréciation, et les effets pervers du quota de 20%.

Au final, la FSU a obtenu une liste qui nous a paru cohérente, n’oubliant aucun collègue né avant 58, aucun collègue ayant atteint le 11ème échelon et une liste de proposés tenant compte à la fois de l’ancienneté et de l’âge (dès l’instant qu’il n’y avait pas d’avis « défavorable » ou « réservé » et qui semblait cohérent entre le CE et l’IPR).

Il est important de noter que cette campagne sera modifiée l’année prochaine avec l’entrée en vigueur du PPCR, qui devrait permettre un passage quasi systématique à la Hcl pour tous, quel que soit le corps, ce qui devrait permettre de moins diviser les collègues.

Remarque :

Nous n’avons pas pu obtenir pour un(une) collègue le fait d’être proposé à la Hcl, au motif avancé par le recteur, qu’il/elle n’est pas en activité depuis sa nomination récente dans le corps des agrégés. Les élus de la FSU ont contesté cette position. Les autres syndicats sont allés dans le sens de l’administration. Ce (cette) collègue devrait pouvoir néanmoins accéder à l’avenir à l’échelon terminal de la Hcl (compte tenu de son âge et ancienneté) lors de la prochaine campagne.

Vote final :

Les élus de la FSU (seuls) ont demandé un vote, afin de bien connaître la position de chacun.

La liste proposée par le recteur a été votée à l’unanimité. Les élus de la FSU ont choisi de voter « pour » en raison du nombre important de modifications demandées et obtenues allant dans le sens de nos positions et mandats. Tous les collègues au 11ème ont été pris (sauf réserve très motivée par l’administration) et tous les collègues les plus anciens aussi.

Les commissaires paritaires du SNEP-FSU et du SNES-FSU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *